La relation amoureuse

 Pourquoi n'est ce pas plus simple de vivre une belle histoire d'amour ?

Nous aspirons pourtant tous à ça, un couple ou chacun est heureux satisfait et épanoui ! Alors pourquoi ? Pourquoi autant de personnes subissent leur solitude, autant de divorces, de séparations, de disputes... autant de malheurs ?

 

A cause de l'autre bien sûr ... cet autre qui paraît si parfait au début et qui s'avère rapidement être la source de tous nos maux !

 

Tout ceux qui ont été amoureux un jour savent que c'est un sentiment extraordinaire qui transcende toute notre perception de la vie et lui donne une coloration magnifique ou tout devient possible.

Cet état, survient le plus souvent, juste après la rencontre. Alors, la vie nous sourit. Nous nous sentons beaux, bien dans notre peau, heureux, capables des plus belles choses. Nous sommes agréables avec tout le monde et aimons le monde entier. Nous voyons l'avenir et le monde à travers l'écran rose de notre regard, dopé à l'ouverture du coeur, ou à la dopamine (une des hormones du bonheur). Nous ne nous sentons plus seuls et pensons avoir rencontré la personne qui guérira toutes nos blessures.

 

Mais... si l'on a un peu d'expérience, nous savons aussi que cette période n'a qu'un temps, tôt ou tard, cet état euphorique s'estompe et notre réalité retrouve son aspect habituel, plus fade mais aussi plus stable.

 

La relation de couple est en réalité un magnifique écran de projection qui, peut nous permettre, un vrai travail de connaissance de soi. Car, dans chaque relation, dans un premier temps en tout cas,  ce n'est pas l'autre que nous rencontrons mais nous même.

 

LA GRANDE ILLUSION DU DEBUT 

 

Durant la lune de miel, l'état amoureux du début, alors que le partenaire ressemble tout à fait à la personne extraordinaire de nos rêves, (prince ou princesse charmante ), nous projetons sur l'autre notre idéal. L'autre n'est alors pas "autre" mais une partie de nous idéalisée que nous projetons sur lui. Notre coeur est alors ouvert et l'intimité est facile mais, ce que nous aimons n'est pas véritablement l'autre, mais cette belle image de nous qu'il nous renvoie alors.

Il en est bien sûr de même pour nous, lorsque nous devenons le support de la projection de l'idéal de l'autre, nous ne sommes pas aimé pour nous même. Dur à accepter !

C'est pourtant si bon...  alors, autant profiter de cet état idyllique car en plus ... il résiste même à la conscience qu'il est une illusion!

 

LA CONFRONTATION À LA RÉALITÉ 

 

Une fois ce stade, extrêmement agréable, passé, nous allons revenir, plus ou moins vite à la réalité, et faire enfin, à ce moment là, réellement connaissance avec l'autre et, ses conditionnements, ses croyances sur le couple et l'amour, ses attentes, et biensûr...ses parents ! Et oui... nous sommes au moins 6 dans une relation de couple... autant le savoir !

Ce stade, généralement beaucoup moins idéal, est pourtant  le début de la véritable altérité. C'est le moment de la vraie rencontre, avec l'autre mais aussi avec nous même. 

 

 

LES BLESSURES QUI SE REJOUENT

 

Au bout d'un temps, parfois assez court, la proximité de la relation et sa dimension toute particulière d'intimité, va mettre en place un scénario où, dans un jeu inconscient, chacun des partenaires va reproduire les conditions optimums pour rejouer ses souffrances d'enfant et réactiver par la même occasion les blessures de l'autre.

Chacun voit alors en son partenaire "le parent" qui a fait souffrir et... l'illusion réapparait.

Mais il n'est plus "mon idéal" comme dans la première phase... il devient cette fois "la cause de tous mes problèmes".

 

LA GUÉRISON OU... LA SÉPARATION 

 

Prendre conscience de ce phénomène, c'est réaliser que les crises nous donnent de formidables opportunités de guérison et de transformation d'abord individuelle, mais aussi la possibilité de créer une relation libérée de l'ombre du passé, plus conforme à ce que nous souhaitons réellement vivre.

Cependant, cela demande une réelle volonté d'avancer ensemble et de remise en question de chacun des partenaires, tant il est plus facile de croire l'autre responsable de nos difficultés que d'avoir les courage de regarder nos blessures en face de nous en occuper personnellement. Une des possibilité est aussi de renoncer à la relation pour chercher un nouveau miroir, plus gratifiant ... jusqu'a la prochaine désillusion !

 

La description simplifiée de ces différentes phases, comme toute généralité est forcément réductrice. Chaque histoire est unique et donne une forme différente au processus qui est bien sûr, à nuancer et à individualiser. 

 

Pourtant, si nous acceptons de vivre avec conscience et responsabilité, la relation amoureuse et le couple peuvent alors devenir des chemins privilègiés de connaissance de soi et de croissance. C'est essentiellement en étant à l'écoute de soi, en apprenant à mieux communiquer et en prenant la responsabilité de ses propres blessures que l'on pourra faire de la relation un berceau d'épanouissement pour chacun. 

 

Ce n'est évidement pas un travail facile, puisque qu'il s'agit de se confronter à nos ombres et blessures. Une traversée pas toujours confortable qui pourra demander l'aide et le soutien d'un thérapeute.

 

Cela ne veut pas dire que l'on doit avoir tout guéri et ne rien demander à l'autre pour vivre une relation consciente. Mais que l'on renonce à faire reposer la responsabilité de notre bien être et de notre guérison sur notre partenaire et que l'on saisit les difficultés inévitablement

rencontrées comme de véritables opportunités d'évolution pour chacun... et pour le couple. 

 

 

 

Nous pourrons alors vivre un état proche de l'état amoureux mais qui cette fois n'est pas une illusion. Il correspond pour chacun à véritable épanouissement personnel et à une véritable relation de partage.

 

 

 

                                                                                                                               Claire Houël

 

Please reload

Récemment postés

March 29, 2020

December 17, 2018

November 22, 2016

Please reload

Archive
Please reload

  • Grey Facebook Icon

 tous droits réservés

dessins d'illustration : Claire Houël

© 2015-2020 Claire Houël

thérapie intégrative

Marseille