Ce que l'on ne dit pas ...

 

 

 

"Lorsque les mots ne franchissent pas les lèvres, ils s'en vont hurler au fond de l'âme".
Christian Bobin

 (l'autre visage )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons tous pris l'habitude d'étouffer une grande partie de ce nous ressentons.

Dès l'enfance on nous apprend à refouler nos émotions. Ne pleure pas , ne bouge pas, non tu n'as pas mal, ce n'est rien...

 

Nous imaginons qu'en procédant ainsi elles disparaitront, que nous les oublierons et qu'elles ne nous gêneront plus. Il n'en est rien...

Toutes les thérapies nous montrent à quel point, ces émotions contenues, ces cris étouffés, ces mots non dits nous coûtent cher.

Nous dépensons beaucoup d'énergie afin de maintenir tout cela enfoui en nous au prix d'un effort inconscient mais considérable. Mais, le plus grave est que tout, ce contenu indésirable reste là, quelque part en nous, inscrit dans notre mémoire corporelle et se manifeste tôt ou tard à notre insu.

Pour reprendre la phrase célèbre de Jacques Salomé, "tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime "... et j'ajouterais... et tout ce qui est imprimé s'exprime tôt ou tard d'une façon ou d'une autre !

Tout se transforme, et réapparait sous différentes formes... divers troubles, tensions, ou maladies. Des humeurs, des comportements incontrolés, de la tristesse, de la dépression, des compulsions, des addictions...

Peu à peu, ce contenu crée comme un voile qui nous éloigne de nous même, de notre coté vivant, spontané. 

 

Il y a vraiment urgence à ce que chacun puisse comprendre ce mécanisme et apprendre à adopter une hygiène émotionnelle efficace

 

Mais, s'il est essentiel et salutaire de faire le ménage en soi, envoyer nos ordures chez le voisin n'est pas pour autant une bonne solution...

 

Toute vérité n'est pas bonne à dire...  

En effet, il y a également des mots qui blessent inutilement, qui en sortant de façon incontrolé, peuvent aller impacter l'autre et peut être le blesser profondément et durablement, surtout s'il s'agit d'un enfant .

Combien de souffrances infligons nous à d'autres, sous un prétexte de vérité et d'honneteté, simplement pour soulager notre concience.

Si nous avons le devoir de ne pas laisser nos émotions s'accumuler en nous, par respect pour nous même et hygiène relationnelle, l'autre n'est pas pour autant notre poubelle.

Nous n'avons pas à décharger notre fiel, sur la première personne venue.

 

Ils est important d'appprendre à exprimer ce qui est essentiel pour nous, nos ressentis, nos besoins, nos désirs, sans pour autant se soulager au détriment de l'autre.

La bonne nouvelle c'est que c'est possible !

 

 

Please reload

Récemment postés

March 29, 2020

December 17, 2018

November 22, 2016

Please reload

Archive
Please reload

  • Grey Facebook Icon

 tous droits réservés

dessins d'illustration : Claire Houël

© 2015-2020 Claire Houël

thérapie intégrative

Marseille